Nouvelle aventure disponible ! :
Destinations my Explore Bag

Les 5 spécialités culinaires de Nice à ne pas manquer

December 23, 2022
5min de lecture ⏳

Le top 5 des plats niçois à ne surtout pas manquer

Bonjour à tous ! 👋


Dans cet article, on vous propose de découvrir notre top 5 des plats niçois, pour le plus grand bonheur de vos papilles ! 👨🍳

La cuisine niçoise est un doux mélange des saveurs provençales et italiennes, ou encore de produits maritimes et alpins : elle est donc très diversifiée, mais a malgré tout une forte identité.


Vous êtes prêts pour cette exploration gustative ? C’est parti ! ⬇️

1. La socca

La socca est une grande galette fine à base de pois chiche et d’huile d’olive. Originaire d’Italie, puis introduite à Nice, la socca devint une vraie spécialité de la ville azuréenne.

À l’époque, elle était souvent mangée par les pêcheurs niçois ou autres travailleurs du matin (en tant que casse-croûte) et elle a pendant longtemps été perçue comme le repas du pauvre en raison de son faible coût.

Traditionnellement, la socca est cuite sur une plaque ronde en cuivre et dans un four à bois. Cette galette est ensuite découpée en morceaux, prête à être servie !

💡 Notre conseil : dégustez-la avec du poivre et surtout bien chaude pour profiter pleinement de la sensation à la fois croustillante et moelleuse qu’elle procure !

📍 Vous retrouverez une délicieuse socca à La Socca d’Or, adresse incontournable pour les spécialités niçoises. Sinon, Chez Thérésa en propose depuis 1925 sur le marché du cours Saleya ainsi que dans sa boutique et son fameux four vieux de plus d’un siècle !

Top 5 plats niçois : la socca
Préparation de la socca à Nice (photo du site Visit The French Riviera)

2. La ratatouille

Que la ratatouille vienne du sud, ce n’est pas une grande surprise au vu de sa composition : des légumes du soleil comme les tomates, courgettes, aubergines, poivrons, ainsi que de l’ail et de l’huile d’olive.

Toutefois, la ratatouille créée au 18ème siècle ne ressemblait en rien à celle d’aujourd’hui : véritable mélange de pomme de terre et de viandes grasses bouillies, ce plat était souvent servi aux prisonniers. D’ailleurs, il était considéré comme « une soupe pour les rats ».

Mais dans les années 1950, la première recette de ratatouille aux légumes est apparue dans le comté de Nice, transformant ce plat en véritable spécialité culinaire qui rappelle immédiatement le sud et sa douce chaleur ! 🌞

💡 Notre conseil : consommez-la entre juin et octobre pour respecter la saisonnalité des légumes et profiter comme il se doit de leurs goûts savoureux !

📍 Nous aimerions bien vous faire goûter la ratatouille de Rémy 🐀, mais nous allons plutôt nous rabattre sur une enseignes niçoises 😜
La Rossettisserie, dans le Vieux Nice, vous propose une délicieuse ratatouille fraîche qui saura ravir vos papilles.

Top 5 plats niçois : la ratatouille
Ratatouille niçoise (photo de Nice-Matin)


3. La pissaladière

La « pissaladiera » en niçois est (encore 😜) un met d’origine italienne, qui daterait du 15ème siècle. C’est devenu un plat phare de la cuisine niçoise.

Cette sorte de pizza est composée d’une pâte à pain, de pissalat (une pâte d’anchois et de sardines parfumée à la cannelle et au clou de girofle, le tout macéré), d’oignons, de petites olives noires et d’huile d’olive. De nos jours, le pissalat est souvent remplacé par des anchois ou une crème d’anchois car il devient difficile de s’en procurer.

💡 Notre conseil : dégustez ce plat en entrée, accompagné d'une bonne bière !

📍 Vous pourrez goûter ce plat en même temps que la socca puisque le restaurant Chez Thérésa propose aussi de la pissaladière ! Vous en trouverez également aux restaurant A Butteghinn’a, aux portes du Vieux-Nice : ce n’est pas pour rien qu'il dispose depuis plus de 20 ans du label Cuisine Nissarde 🤤

Top 5 plats niçois : la pissaladière
Pissaladière - Spécialité niçoise à partager en entrée

4. Le pan bagnat

Ce 4ème plat, tout comme la socca et la ratatouille, n’avait pas très bonne réputation : lui aussi était considéré comme un « plat du pauvre ». Le pan bagnat était à l’origine du pain rassis, qu’on ramollissait avec de l’eau avant de l’ajouter à une salade de crudités. C’est de cela qu’il tire son nom, qui signifie « pain baigné ». 💦

Avec le temps, le pain est devenu le support de la salade : il se présente donc comme un burger. Aujourd’hui, on y retrouve globalement les mêmes ingrédients que dans la salade niçoise, à savoir des oeufs, des anchois ou encore des olives. En fonction de la saison, on y ajoute différents ingrédients comme des oignons, du basilic, des fèves, des radis et bien d’autres.

Ah, et rassurez-vous, le pan bagnat n’est plus baigné dans l’eau : ce pain est maintenant vidé de sa mie avant d’être arrosé d’huile d’olive pour le rendre plus moelleux et plus facile à déguster ! 😄

💡 Notre conseil : surtout, n’ajoutez pas de mayonnaise dans le pan bagnat, ni autre aliment farfelu. Dégustez-le comme il est vraiment, vous ne serez pas déçu !

📍 Vous trouverez aussi bien chez Tintin qu'à Lou Balico des pan bagnats traditionnels délicieux et bien garnis. Vous n'avez plus qu'à choisir lequel goûter 😉

Top 5 plats niçois : le Pan Bagnat
Pan Bagnat niçois traditionnel

5. La merda di can

Dernière spécialité niçoise et pas des moindres, découvrez avec nous la merda di can. Ce plat s’inspire des gnocchis que nous connaissons tous, mais avec des formes plus allongés. Les locaux trouvaient d’ailleurs que leur forme ressemblait à des « crottes de chien »… d’où le nom « merda di can ». Eh oui, le langage niçois est très imagé 😂

Autre particularité, la merda di can est de couleur verte ! La recette est à base de farine, de pommes de terre, d’oeufs et de blettes, ce qui lui donne cette couleur particulière.

Surtout, ne fuyez pas face à toutes ces spécificités étranges... Vous louperiez quelque chose, croyez-nous 🙌

💡 Notre conseil : ajoutez un filet d’huile d’olive pour un goût encore plus provençal !

📍 Vous trouverez sûrement les meilleures merda di can à l’Escalinada, l'une des seules institutions niçoises qui n’a cessé de proposer ce met !

Top 5 plats niçois : la Merda di can
Spécialité aux blettes : la merda di can


Bonus : Bière du Comté

On était trop bien parti pour s’arrêter là, vous ne trouvez pas ? Terminons cet article avec la délicieuse Bière du Comté. 🍻

La Brasserie du Comté se trouve à une heure de Nice, aux portes du parc du Mercantour. Elle a été créée en 2012, après deux ans de recherche pour proposer des bières artisanales de qualité et uniques. La bière du comté est brassée de manière traditionnelle et artisanale, et elle n’est ni filtrée ni stérilisée, afin d’apprécier chaque arôme à sa juste valeur.

Vous aurez l’occasion de goûter cette bière dans de nombreuses brasseries et caves à Nice, alors ne loupez pas cette belle occasion !

Top 5 plats niçois : la Bière du Comté
Brasserie du Comté - Bière locale niçoise

Et voilà, vous connaissez maintenant les spécialités culinaires de Nice ! Vous pouvez tenter de les reproduire chez vous, ou encore mieux, venir les déguster dans la jolie ville de Nice.

Si après un repas typique niçois vous souhaitez découvrir le patrimoine régional, vous pouvez tester notre aventure my Explore Bag - Nissa Explore. Cette aventure ludique sera parfaite entre amis, en famille ou même en couple. Je vous garantis que vous allez vous régaler (et avec les yeux cette fois !) 👀

On vous souhaite une très belle journée et on se retrouve très vite pour un nouvel article ! 😁

Article écrit & illustré par :

Mathilde 💌
Partage cet article !

Si tu es arrivé jusqu’ici 📌

C’est que tu es un vrai aventurier. Tu veux poursuivre ce périple avec nous ? Alors inscris-toi dès à présent à l’ExploreNews
(1 fois par mois MAX dans ta boite mail)

Merci de nous rejoindre dans cette aventure !
Aïe, quelque chose cloche avec l'email !